Sur les pas de Péguy vers Chartres

Vous aimez Charles Péguy ? Vous aimez marcher ?
Mettez vos pas dans ceux du célèbre marcheur et homme de lettres, jusqu’à Chartres.
Bienvenue sur le « Chemin Charles Péguy » !

 

Le « Chemin Charles Péguy » en quelques mots

Charles Péguy parcourut à deux reprises, en 1912 puis en 1913, la route vers Chartres, depuis la région parisienne. Au total, 140 kilomètres aller-retour, parcourus à la vitesse remarquable de 5 à 6 km/h !

A l’occasion du centenaire de ces pèlerinages, l’Amitié Charles Péguy a décidé de refaire ce parcours. Ainsi a été conçu et balisé un « Chemin Charles Péguy » entre Lozère (commune de Palaiseau, Essonne) et Chartres.

Cette réalisation a bénéficié du soutien du Conseil Général d’Eure-et-Loir ainsi que de celui des 27 communes –et communautés de communes concernées des 3 départements traversés.

Le Chemin Charles Péguy a reçu le label « Mission du Centenaire » dans le cadre de la commémoration de la Grande Guerre.
L’ouverture de ce chemin a eu lieu les 1, 2 et 3 juillet 2013 (voir ici).

Le Chemin Charles Péguy permet de (re)découvrir la vallée de Chevreuse, le Hurepoix, puis la Beauce jusqu’à Chartres.
On sera surpris de la variété des paysages traversés et la beauté des villes (Gometz, Limours, Dourdan, Ablis.) jusqu’à l'apothéose finale : "la flèche inimitable" de Chartres, vue par Péguy à 17 kilomètres -au-dessus du Gué de Longroi, comme aujourd’hui sur la N10 - et la vieille ville.

Les dénivelés des vallées sont marqués. Ainsi l'image convenue d'une Beauce morne et sans attrait est-elle dépassée. On s’étonnera de découvertes paysagères qu'on ne soupçonne pas en les traversant à grande vitesse sur autoroute ou en TGV.
Le randonneur est invité à emporter le célèbre poème «Présentation de la Beauce à Notre Dame de Chartres» (in Les Tapisseries, collection nrf/poésies Ed Gallimard, éditions Corsaire...).

S’il est peu familier de l'auteur, on lui conseillera d'ajouter à son paquetage Péguy tel qu'on l'ignore de Jean Bastaire (Folio Essai 282); du même auteur, pour faire bien coïncider les territoires avec l'histoire et l'état d'esprit de Péguy, Prier à Chartres avec Péguy, éd DDB) est indispensable. (Ouvrage épuisé mais facile à trouver sur les sites de livres d'occasion).

Ce Chemin Charles Péguy peut être parcouru à pied ou aussi avec un (bon) vélo.

  • Point de départ : rue Charles Péguy, à la sortie "Sud" de la station "Lozère" du RER B Commune ; Palaiseau (Essonne)
  • Point d’arrivée : Cathédrale de Chartres (Eure-et-Loir)

Chartres est bien reliée par train avec Paris, Le Mans, et par bus avec Tours et Orléans.

 

Le « Chemin Charles Péguy » en quelques indications

  • Longueur : 94 kilomètres
  • Dénivelé positif : 525m
  • Dénivelé négatif : 455m
  • Point haut : 177m
  • Point bas : 54m
  • Durée de marche : 3, 4, voire 5 jours.
  • Difficulté : moyenne

Il y a plusieurs manières de faire le Chemin : en une ou plusieurs fois, en totalité ou en partie, en 3, 4 voire 5 jours.
Le point de départ peut être repoussé à Bures sur Yvette (5 km) voire Dourdan: on gagne alors 35 km. Autre point d’accès ou d’interruption du parcours : Dourdan (liaison SNCF) ou Forges les Bains (via l’autobus Massy-Dourdan, service jours ouvrés seulement, qui mène à 2 km d’'une « option » du Chemin.
Le document joint donne plusieurs « stratégies de parcours ».

 

Balisage

balises

Le graphisme des balises du Chemin est dû au graphiste Pascal Richon.
Il est volontairement discret : soyez attentifs.

En plaine on trouvera quelques balises au sol sur fond jaune (Yvelines) ou bleu (Eure et Loir).

 

Vision globale du « Chemin Charles Péguy »

L’itinéraire pédestre créé en 2013 (vision globale)


Randonnée avec Visorando

Pour un descriptif très détaillé : http://www.visorando.com/randonnee-chemin-charles-peguy-vision-globale/ 

 

Cet itinéraire balisé reprend au plus près, en composant avec les modifications topographiques d'aujourd'hui, le chemin que fit Charles Péguy en 1912 puis 1913 de son domicile de Lozère (Palaiseau) à Chartres en passant par Dourdan où il trouva gite et couvert. Alors le chemin représentait 70 kilomètres (voir plus bas « L’itinéraire de Péguy en 1912 et en 1913 »), qu'il parcourut en 4 jours (Aller ET Retour).
Les 94 kilomètres de l’itinéraire actuel supposent plus de temps : 3, 4, voire 5 jours pour l'aller seul, selon la forme du marcheur et aussi son projet de parcours.


 

Présentation en quatre tronçons

Cette randonnée se fait sur plusieurs jours.
Elle est présentée en quatre tronçons. Attention : un tronçon n’est pas nécessairement une étape (cf « hébergements » plus loin).

  • 1/ Lozère - St Cyr sous Dourdan : 30 km
  • 2/ St Cyr sous Dourdan – Ablis : 26 km
  • 3/ Ablis - Pont sous Gallardon : 15 km
  • 4/ Pont sous Gallardon – Chartres : 23 km

Soit un total de 94 km.

Chemin Péguy 1 : Lozère – St Cyr sous Dourdan (30 km)




Pour un descriptif très détaillé : http://www.visorando.com/randonnee-chemin-peguy-1-lozere-st-cyr-sous-dourda/ 

 

Point de départ : n°12 rue Charles Péguy à Palaiseau, accessible par la gare RER B, station Lozère. C’est de cette maison que Péguy partit à Chartres.
Le balisage suit d'abord celui du GR655 jusque dans l'Université.
On traverse Orsay, ville et campus. Rue Ampère (petit pont) on quitte le GR655 qui, lui, va à Chartres mais par la voie directe.
Il faut prendre à gauche (Sud) vers Bures puis Gometz le Chatel.

A la Croix de Bures, le balisage fait traverser la D988 puis à 150m, invite à monter sur le vallon (escarpé) direction "Viaduc des Fauvettes". On sera étonné de l'ouvrage comme de la vue sur la Vallée de Chevreuse. On aperçoit l'église de Gometz le Chatel (citée par Péguy, village où il vécut aussi); un détour - fléchage municipal est indiqué. Arrivé sur le plateau par le quartier "St Clair" (cité aussi par Péguy).
On parvient au carrefour dit "Bertin" - du nom de l’inventeur de l'aérotrain-. C'est ce tracé, d'abord au-dessus d'un tunnel autoroutier destiné à la protection phonique des riverains, puis sur le tracé de l’ex voie ferrée reconvertie en piste d'essai de l'aérotrain qu'on parvient sur les hauteurs de Limours. Péguy passa par Limours. Son fils Marcel l'y accompagna depuis Palaiseau en 1913.  On sort de Limours par la rue du couvent, puis on suit le GR11 plein Sud ; c’est le cœur du Hurepois ; passage sous l'A10/A11 et les lignes TGV; après la traversée de la D132 ; quitter le GR11 et prendre le GR111 à droite, plein Ouest. Il mène à St Cyr sous Dourdan.

Option Forges les Bains (6 km - ne rallonge pas)




Pour un descriptif très détaillé : http://www.visorando.com/randonnee-chemin-charles-peguy-option-limours/ 

 

C'est une option alternative au Chemin Charles Péguy; elle se situe dans le premier tronçon. Charles Péguy; elle se situe dans le premier tronçon.
On quitte le Chemin Péguy depuis la voie de l’aérotrain vers une route qui rejoint l’auberge de La Benerie, puis le village de Roussigny. Le chemin plonge dans la verdure vers la Prédecelle, (beau dénivelé verdoyant). De l’autre côté, de la route, on rejoint Forges les Bains qui mérite de détour –qui ne rallonge pas- par son église superbement restaurée.

Chemin Péguy 2 : St Cyr sous Dourdan – Ablis (26 km)




 

Pour un descriptif très détaillé : http://www.visorando.com/randonnee-chemin-peguy-2-st-cyr-sous-dourdan-ablis/

 

Le GR111 mène à la garde de Dourdan (6km), nichée dans la vallée de l'Orge, la dernière rivière du Hurepoix. Le château et le centre de cette très belle ville sont remarquables; on passe notamment auprès du domicile de la famille Yvon (rue du Puits des Champs; plaque), où Charles Péguy sera hébergé avant de s’élancer vers la Beauce, puis à son retour il consacrera 8 quatrains de son poème à cette halte charmante et heureuse, "le calme Dourdan...un bourg très riche et qui sent sa province".
Le balisage sortie Dourdan remonte vers les sources de l'Orge. On passe en forêt devant de mystérieuses "fontaines brûlantes" puis on rejoint St Mesme puis St Martin de Béthencourt, villages charmants.
Nous sommes arrivés en Yvelines, et avons grimpé, en pleine verdure, vers le plateau beauceron. Tout change.
Le balisage emprunte de toutes nouvelles boucles de randonnées établies en 2013: il nous mène à Ablis en utilisant chemins et parfois routes peu fréquentées (prudence sur les 250m de la D168 toutefois), ancienne voie ferrée aux abords ombragés.
Ablis, derrière l'entrelacs de voies routières, est une petite ville dynamique et attractive.

 

Chemin Péguy 3 : Ablis- Pont sous Gallardon 

 

Pour un descriptif très détaillé : http://www.visorando.com/randonnee-chemin-peguy-3-ablis-pont-sous-gallardon/ 

 

On sort d'Ablis par le Sud pour contourner un échangeur routier. Le chemin nous permet de traverser la N10 par un petit pont  .Jusque-là c’est la  continuité paysagère: la plaine. Mais cela va changer avec le passage du joli village de Gourville (château) puis –après le franchissement d’un viaduc ferroviaire spectaculaire- l’atteinte, par une belle allée arborée, de l’enceinte du château d’Esclimont. Dans les années 50, les pèlerins y stationnaient pour leur première étape, venant de la gare d’Auneau.  
Si on veut atteindre le fameux Gué de Longroi. «C’en est fait désormais de nos atermoiements/ et de l'iniquité des dénivellements / voici la juste plaine et le secret effroi...», il faut s’astreindre à une boucle balisée « variante »  faisant retour sur Bleury : le franchissement de la n10 au Gué est trop dangereux. 
Au-delà de St Symphorien, le chemin redevient plus beauceron, avec des bosquets et des vallonnements charmants, ainsi qu’une vue sur le vallée d’une autre Rémarde et la vue au loin de « l’Epaule » de Gallardon.
On rejoint Ymeray par la vallée de la Voise, aux allures normandes. Splendide église.
La voie ferrée de Chartres-Auneau sert alors d'emprise au chemin: verdure et ombrage.
Elle rejoint la gare de Pont sous Gallardon.

Chemin Péguy 4 : Pont sous Gallardon – Chartres (23 km)




Pour un descriptif très détaillé : http://www.visorando.com/randonnee-chemin-peguy-4-pont-sous-gallardon-chart/ 

 

Pont-sous-Gallardon est un carrefour (et pas un point d’hébergement). Les pèlerins de St Jacques de Compostelle de Paris à Chartres convergent vers ce point, comme, généralement, les pèlerinages étudiants -à la Pentecôte.
C'est le point de jonction d'une voie ferrée -désormais sans emploi économique- reliant Chartres à Limours, et par ailleurs Auneau. Elle nous servira de fil conducteur de loin en loin.
Suivre attentivement le balisage qui mènera, à 3km, (Baillolet) de l'autre coté de cette voie par un pont routier (ne pas traverser le pont de chemin de fer à Pont-sous-Gallardon).
Le balisage nous conduit à contourner la belle ferme des Bordes. Puis, 500m plus loin «à droite toutes» vers le franchissement de la voie ferrée; on arrive au terrain de vol à voile de Bailleau Armenonville, qu’on contourne par l’Ouest. Des planeurs animent le ciel beauceron.
A Senainville, on rejoindra la D32 par la route qui enjambe la vie ferrée: devinez pourquoi ce petit détour de 200m !
De là c'est la Beauce qu'on attendait: plaine de grande culture, peu arborée alors: mais en compensation les "Vues Cathédrale" vont durer et se multiplier: c'est le plateau de Coltainville. De beaux chemins, qu'on a voulu parcourir au mieux pour une approche longue et (presque) rectiligne en campagne: 2km en ligne droite vers Coltainville !
Les villes de Gasville-Oisème puis Champhol offrent une transition douce entre pays rural et grosse agglomération.
Grâce au souci des architectes, des "vues cathédrale" restent préservées en particulier à Champhol. Et grâce aussi à l'existence d'emprises militaires (aviation, transmissions), l'urbanisation a été canalisée pour notre plus grand bonheur.
L'arrivée à Chartres se fait en épousant le plateau dominant l'Eure, face à l'abside de la Cathédrale, splendide. En bas, le long de l'Eure, on se sera approché de la Porte Guillaume, au plus près de l’arrivée de Charles Péguy, qui emprunta la RN10, « route nationale »et « porte étroite ».
La fin de la randonnée est un double dénivelé du plateau beauceron séparé de la ville et de la butte de la Cathédrale par l'Eure.
Rue St Eman, dans le dernier effort, on aura une pensée pour Charles Péguy qui y est honoré par un monument.

 

 

L’itinéraire historique de Péguy en 1912 et en 1913



Dénivelés, photos, forum, autres randonnées sur la page d’accueil, dans la fenêtre « rechercher » taper « charles péguy »

Description

L’itinéraire "originel" des deux pèlerinages de Péguy est bien connu. Il emprunte les routes. Il est ainsi beaucoup plus court que notre chemin pédestre (70 km).
Il est déconseillé aujourd’hui de l’emprunter à pied ou en vélo, car la circulation est dense.
Mais le parcourir en voiture n’est pas déplaisant.

  • Départ Lozère (91) rue Charles Péguy (gare RER sur la ligne B)
  • Rejoindre la N118 en traversant Orsay puis Bures-sur-Yvette.
  • Prendre la direction Chartres, jusqu'à Limours, qu'on traverse.
  • Au-delà, prendre la D838, direction Angervilliers, qu'on traverse, puis St Cyr-sous-Dourdan, qui mène à Dourdan. (lieu d'hébergement de Péguy le 1er soir).
  • De Dourdan, plein Ouest, par la D116; la quitter (à droite) pour rejoindre Ste Mesme; prendre la D168 toujours Ouest qui mène à Ablis (on enjambe la LGV et l'A10, qui ne sont pas d'époque).
  • Traverser Ablis et rejoindre la N10 qui mène droit vers Chartres.
  • La fin du trajet se fait "à vue". Bon dénivelé pour terminer: vallée de l'Eure et montée vers le but final.

 

Hébergements

Les possibilités d’hébergement sur le Chemin ou à l’écart sont disponibles en téléchargeant le document ci-joint.

Voir la liste des hébergements (Mise à jour : 25 juin 2013)

Se référer également aux sites des Offices de Tourisme des 3 départements concernés (Essonne, Yvelines, Eure-et-Loir) ainsi que ceux de Limours, Dourdan et Chartres.

 

Equipements et conseils

  • Bonnes chaussures de marche
  • Vêtements et sous-vêtements adaptés à la randonnée
  • Blouson coupe-vent respirant
  • Bâtons de marche
  • Cartes au 1/25 000 (réf. IGN : 2116E, 2116O, 2216ET, 2315OT)
  • Pour le trajet dans son ensemble : carte IGN TOP 100 n° 118 «  Paris Chartres »
  • Boussole
  • Téléphone portable chargé.
  • Emporter la liste des téléphones des taxis des localités traversées ou approchées

Soyez toujours prudent et prévoyant lors d'une randonnée. L’Amitié Charles Péguy ne pourra pas être tenue responsable en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

 

 

Forum

Sur VisoRando, un forum vous permet de faire part des remarques plus particulièrement techniques : qualité et état du balisage, de l’hébergement, et même de proposer des photos. Elles nous seront très utiles. Pensez-y, merci.

Prochainement un blog plus spécialement orienté « impressions de voyage » sera aussi à votre disposition et accessible depuis charlespeguy.fr