Evaluation produit

Par : ELIANE VASSEUR le 04 / 09 / 2016 à 18:47:27

Note : Note 4

Titre : MON AMOUR

Avis : Je viens de perdre mon compagnon, chaque minute est un obstacle à franchir, ce poème m'apaise mais nous ne savons pas exactement ce qu'il se passe après la mort, sont -ils près de nous ? quel mystère, on ne sait rien.


Par : Marie Calvignac le 13 / 07 / 2016 à 22:43:22

Note : Note 5

Titre : La mort n est rien

Avis : Je viens de lire ceci , et cela me reconforte un peu , de la perte d une personne , qui me manque énormément, je vais noter cette lecture pour le jour ou j irais le retrouver, merci a la personne qui la ecrit quel qu il soit


Par : J.M. le 21 / 06 / 2016 à 13:32:30

Note : Note 5

Titre : La mort n'est rien

Avis : Je prépare mes dernières volontés et qu'elles soient de Charles ou pas, elles me conviennent parfaitement et cela pour les avoir écoutées plusieurs fois


Par : Régina Masson le 09 / 05 / 2016 à 11:13:21

Note : Note 4

Titre : M

Avis : Merci du profond du cœur à l'auteur de ce texte, quel qu'il soit, connu ou inconnu ... peu importe, il est "sublime" : il traduit si bien ce que j'aurais aimé écrire ou dire moi-même ... il m'est d'un grand réconfort depuis de nombreuses années ... c'est mon crédo et je souhaiterais qu'il soit lu lors de mon "départ"...


Par : STEIN Camille le 24 / 01 / 2016 à 00:38:52

Note : Note 4

Titre : "La mort n'est rien"

Avis : J'ai perdu ma fille, la douleur est incommensurable, ce texte m'a quelque peu apaisée, alors le nom de l'auteur...quel qu'il soit, je lui dis "merci!"


Par : Jean-Marc RICHARD le 14 / 01 / 2016 à 14:30:35

Note : Note 1

Titre : peu importe

Avis : Ce texte a été lu lors de l'enterrement de mon père, cette semaine. Pour ma part, je m'y retrouve complètement, alors qu'il soit de Charles Péguy ou non, qu'importe s'il peut réconforter.

Je laisse les historiens, écrivains, et autres chercheurs faire leur travail, et assouvir leur passion pour la vérité et l'exactitude. Mon propos est juste de dire que pour moi, il ne rabaisse pas l'oeuvre de Charles Péguy.


Par : Gogniat Rémy le 20 / 11 / 2015 à 18:23:33

Note : Note 1

Titre : de St Augustin?

Avis : Sur d'autres sites, on dit que ce texte est de St-Augustin (notamment sur http://www.alloleciel.fr/guide/texte-deuil/saint-augustin.

Je n'ai pas vérifié.


Par : IngridS le 03 / 11 / 2015 à 10:11:23

Note : Note 4

Titre : Petite rectification

Avis : Bonjour,

Je tiens à signaler que ce beau texte n'est pas du tout celui que l'on entend dans le film "4 mariages et un enterrement"

Dont voici la version originale:



Funeral blues



Stop all the clocks, cut off the telephone,

Prevent the dog from barking with a juicy bone,

Silence the pianos and with muffled drum

Bring out the coffin, let the mourners come.



Let aeroplanes circle moaning overhead

Scribbling on the sky the message He Is Dead,

Put crepe bows round the white necks of the public doves,

Let the traffic policemen wear black cotton gloves.



He was my North, my South, my East and West,

My working week and my Sunday rest,

My noon, my midnight, my talk, my song;

I thought that love would last for ever: I was wrong.



The stars are not wanted now: put out every one;

Pack up the moon and dismantle the sun;

Pour away the ocean and sweep up the wood.

For nothing now can ever come to any good.



Wystan Hugh Auden

Traduction française :

Arrêtez les pendules, coupez le téléphone,

Empêchez le chien d’aboyer pour l’os que je lui donne,

Faites taire les pianos et sans roulement de tambour,

Sortez le cercueil avant la fin du jour.



Que les avions qui hurlent au dehors

Dessinent dans le ciel ces trois mots : Il Est Mort,

Nouez des voiles noirs aux colonnes des édifices,

Gantez de noir les mains des agents de police.



Il était mon Nord, mon Sud, mon Est et mon Ouest,

Ma semaine de travail, mon dimanche de sieste,

Mon midi, mon minuit, ma parole, ma chanson,

Je croyais que l’Amour jamais ne finirait : j’avais tort.



Que les étoiles se retirent ; qu’on les balaye ;

Démontez la lune et le soleil,

Videz l’océan et arrachez la forêt ;

Car rien de bon ne peut advenir désormais.





Les 2 textes m'ont tiré bien des larmes...

Voilà voilà... ;)


Par : Jean-Marie COGNO le 06 / 09 / 2015 à 17:35:28

Note : Note 1

Titre : Monsieur

Avis : Cette prière a été écrite par le chanoine Henri Scott HOLLAND.


Par : de romanet le 19 / 07 / 2015 à 23:18:19

Note : Note 1

Titre : 4 weddings and a funeral

Avis : Voila d'où vient la popularité de ce poème en France! Film d'années 90, justement le moment que ce poème devient populaire ici. Un des amis du film le dit pendant l'enterrement du film. Pourquoi ça a été attribué à Peguy après c'est encore une autre question...


Par : Stéphane le 13 / 06 / 2015 à 15:09:59

Note : Note 5

Titre : La mort n'est rien

Avis : Quiconque a un peu fréquenté les oeuvres de Péguy et son style ne peut croire un instant que ce texte soit de lui.

Mais il était tout à fait utile et nécessaire de rétablir la vérité.


Par : Patrick R le 13 / 06 / 2015 à 06:07:38

Note : Note 3

Titre : Texte original

Avis : Wikipédia donne une autre version du texte original :

<<

Death is nothing at all. It does not count. I have only slipped away into the next room. Nothing has happened. Everything remains exactly as it was. I am I, and you are you, and the old life that we lived so fondly together is untouched, unchanged. Whatever we were to each other, that we are still. Call me by the old familiar name. Speak of me in the easy way which you always used. Put no difference into your tone. Wear no forced air of solemnity or sorrow. Laugh as we always laughed at the little jokes that we enjoyed together. Play, smile, think of me, pray for me. Let my name be ever the household word that it always was. Let it be spoken without an effort, without the ghost of a shadow upon it. Life means all that it ever meant. It is the same as it ever was. There is absolute and unbroken continuity. What is this death but a negligible accident? Why should I be out of mind because I am out of sight? I am but waiting for you, for an interval, somewhere very near, just round the corner. All is well. Nothing is hurt; nothing is lost. One brief moment and all will be as it was before. How we shall laugh at the trouble of parting when we meet again!

>>


Par : J. Durand le 15 / 05 / 2015 à 18:55:52

Note : Note 4

Titre : M.

Avis : Serait-il possible que ce texte ait été lu le jour de l'inhumation de Ch Péguy, au cours de la célbration ou au cimetière? Cela pourrait donner un sens à son attribution?

Merci de me dire ce que vous pensez de cette hypothèse.

Bien à vous


Par : isabelle Feldman le 30 / 12 / 2014 à 19:54:43

Note : Note 5

Titre : un droit fondamental

Avis : lLe droit à la paternité d'une oeuvre est très important et il est imprescriptible en droit français, quel que soit le mérite de l'oeuvre qui, pour moi, au cas présent est exceptionnellement grand. Ainsi, il est une chose de discuter de la beauté d'un texte et une autre, d'en connaître l'auteur, même si l'oeuvre est le reflet de la personnalité de l'auteur.


Par : veronique Rodier le 24 / 11 / 2014 à 22:28:48

Note : Note 2

Titre : polémique sur la mort n'est rien...

Avis : PPPPPPffff ! Je m'en fiche de cette polémique vraiment que se soit Péguy ou quelqu'un d'autre peut importe : ce texte pooorte ! Alors il y a t'il des droits d'auteur pour monsieur Peguy encore !?


Par : Lavielle le 10 / 10 / 2014 à 10:38:14

Note : Note 1

Titre : La mort n'est rien n'est pas de Péguy

Avis : Il semblerait qu'on attribue ce texte à St Augustin


Par : Twink Phillips le 31 / 07 / 2014 à 14:28:15

Note : Note 1

Titre : Mlle

Avis : Ce texte La mort n'est rien est attribué à

Henry Scott Holland 1847-1918 Canon of St. Paul’s Cathedral


Par : RAMATA le 18 / 04 / 2014 à 13:19:55

Note : Note 1

Titre : SAINT AUGUSTIN

Avis : Ne pleure pas, si tu m’aimes !

Si tu savais le don de Dieu et ce que c’est que le ciel !

Si tu pouvais d’ici entendre le chant des Bienheureux et me voir au milieu d’eux !

Si tu pouvais voir se dérouler sous tes yeux les immenses horizons et les nouveaux sentiers où je marche !

Si un instant, tu pouvais contempler comme moi la Beauté devant laquelle toutes les beautés pâlissent !

Quoi ?… tu m’as vu… tu m’as aimé dans le pays des ombres et tu ne pourrais ni me revoir ni m’aimer dans le pays des immuables réalités ?

Crois-moi, quand la mort viendra briser tes liens comme elle a brisé ceux qui m’enchaînaient, et quand, un jour que Dieu seul connaît et qu’il a fixé, ton âme viendra dans ce ciel où l’a précédé la mienne… ce jour-là, tu me reverras et tu retrouveras mon affection purifiée.

A Dieu ne plaise qu’entrant dans une vie plus heureuse, je sois infidèle aux souvenirs et aux vraies joies de mon autre vie et sois devenu moins aimant !

Tu me reverras donc, transfiguré dans l’extase et le bonheur, non plus attendant la mort, mais avançant, d’instant en instant, avec toi, dans les sentiers nouveaux de la Lumière et de la Vie !

Alors… essuie tes larmes, et ne pleure plus… si tu m’aimes !…


Par : Ramata le 18 / 04 / 2014 à 13:16:59

Note : Note 1

Titre : ramata

Avis : Les mots de Saint Augustin sont ceux là :

Ne pleure pas, si tu m’aimes !

Si tu savais le don de Dieu et ce que c’est que le ciel !

Si tu pouvais d’ici entendre le chant des Bienheureux et me voir au milieu d’eux !

Si tu pouvais voir se dérouler sous tes yeux les immenses horizons et les nouveaux sentiers où je marche !

Si un instant, tu pouvais contempler comme moi la Beauté devant laquelle toutes les beautés pâlissent !

Quoi ?… tu m’as vu… tu m’as aimé dans le pays des ombres et tu ne pourrais ni me revoir ni m’aimer dans le pays des immuables réalités ?

Crois-moi, quand la mort viendra briser tes liens comme elle a brisé ceux qui m’enchaînaient, et quand, un jour que Dieu seul connaît et qu’il a fixé, ton âme viendra dans ce ciel où l’a précédé la mienne… ce jour-là, tu me reverras et tu retrouveras mon affection purifiée.

A Dieu ne plaise qu’entrant dans une vie plus heureuse, je sois infidèle aux souvenirs et aux vraies joies de mon autre vie et sois devenu moins aimant !

Tu me reverras donc, transfiguré dans l’extase et le bonheur, non plus attendant la mort, mais avançant, d’instant en instant, avec toi, dans les sentiers nouveaux de la Lumière et de la Vie !

Alors… essuie tes larmes, et ne pleure plus… si tu m’aimes !…


Par : denise corlay le 10 / 02 / 2014 à 21:52:42

Note : Note 1

Titre : la mort n'est rien

Avis : ce texte entendu au cramatorium ma surprise car ce texte est de saint augustin je suis surprise


Par : collados marie claire le 05 / 09 / 2013 à 19:51:31

Note : Note 1

Titre : la mort n'est rien

Avis : Je pense que ce beau poème a été écrit par St Augustin


Par : Anne Caron le 31 / 08 / 2013 à 00:07:26

Note : Note 1

Titre : madame

Avis : J'ai trouvé sur le site suivant le nom de celui qui semblerait avoir écrit ce merveilleux texte, Henry Scott Holland. Et comme le texte le suggère, nous sommes réconfortés à l'idée que nous retrouverons un jour les êtres aimés qui nous ont quittés. http://en.wikipedia.org/wiki/Henry_Scott_Holland


Par : tintin le 02 / 06 / 2013 à 22:57:16

Note : Note 1

Titre : la mort n'est rien

Avis : je pense a St Augustin,pour la mort de sa mère ,mais j'en suis pas sûr


Par : pascale le 12 / 04 / 2013 à 07:05:14

Note : Note 5

Titre : pour ma belle- mere

Avis : j e viens de perdre ma belle-mère et nous avons eu ce



poeme magnifique et nous l'avons prie comme une realité elle et toujours la.


Par : ANGLADE FRANCOIS le 02 / 03 / 2013 à 07:51:10

Note : Note 1

Titre : Un faux reste un faux

Avis : Je suis pasteur et je remercie votre blog pour son enquête. Je pensais bien que c'était un faux mais...

Du point de vue biblique c'est clair aussi que ce texte n'est pas chrétien. La mort est odieuse et elle le restera pour quiconque croit qu'un jour elle sera vaincue.


Par : Webmaster le 14 / 11 / 2012 à 09:50:26

Note : Note 1

Titre : Webmaster

Avis : Ce texte "La mort n'est rien", et son attribution erronée à Charles Péguy, fait l'objet de plusieurs commentaires sur un des forums de la Ligue contre le cancer (voir à l'adresse suivante:

http://forum.ligue-cancer.net/feedbacks/106509-texte-attribue-charles-peguy)


Par : henry jocelyne le 09 / 11 / 2012 à 20:38:39

Note : Note 3

Titre : madame

Avis : Ce magnifique poême vient d'être lu lors des obsèques de ma soeur. Peu importe qui l'a écrit. Il nous aide dans ces moments si difficiles ,tout simplement. Alors cessons de polémiquer, et merci à celle ou celui qui l'a composé.


Par : Joëlle le 29 / 10 / 2012 à 10:15:26

Note : Note 1

Titre : Mon avis

Avis : Je suis d'accord avec Lauret Que ce soit Péguy ou un autre Quelle importance ! il est magnifique ce poème et nous émeut à chaque lecture


Par : Mary le 19 / 03 / 2012 à 15:45:41

Note : Note 3

Titre : Film ?

Avis : Quel est le film svp ?


Par : Lauret le 20 / 02 / 2012 à 01:51:11

Note : Note 4

Titre : La mort n'est rien

Avis : Je crois que la mise en français ne fait aucun doute. Par Péguy ou par un autre. Mais Péguy en restera le compagnon à nulle autre pareille...Mais ainsi va le Génie.


Par : Mireille Portion le 04 / 11 / 2011 à 14:18:03

Note : Note 5

Titre : madame

Avis : Merci pour ces éclaircissements.

Je viens d'entendre ce poëme dans un film et, cherchant le texte sur internet, quelle ne fut pas ma surprise en découvrant que nombre de blogs l'attribuaient à Péguy. Vos explications m'ont éclairée mais subsiste le mystère.